Sommaire de Snatch n° 33

Sommaire de Snatch n° 33


À l'occasion des vingt ans de La Haine, Snatch Magazine lui consacre un dossier de 30 pages dans son numéro de mai

APERÇU DU SOMMAIRE DE SNATCH N° 33

En kiosque actuellement
 

Dossier : La Haine a vingt piges

Il y a vingt ans, jour pour jour, sortait La Haine de Mathieu Kassovitz, une œuvre mythique autant qu’une aventure pour une bande de potes qui avait envie de secouer le cinéma français. Pour mieux comprendre la genèse du film et son héritage, nous avons exploré l’histoire d’hier, et les réminiscences aujourd’hui. Un dossier de trente pages articulé en quatre articles :

Crédit Guy Ferrandis

Récit : l’histoire d’un tournage hors norme

La première fois qu’un réalisateur a imposé au Festival de Cannes la présence de toute son équipe autour de lui pour faire son discours, c’était pour La Haine. Pas étonnant, ce film a toujours été une histoire de potes. La bande à Kasso a toujours tout fait ensemble, de l’appart loué par le réalisateur et ses trois lascars dans la cité qui a accueilli le tournage jusqu’à la fête organisée sur un parking de la Croisette. On sort, on bosse, on fête ensemble. Puis tout à coup, on s’engueule les uns avec les autres. Et sans prévenir, la bande part en éclats. Nous avons retrouvé des dizaines de protagonistes de l’époque. Ils racontent tout.

Crédit Guy Ferrandis

Récit : L’histoire d’une bande originale

Premier exercice du genre, La Haine, musique inspirée du film n’est pas une BO ordinaire : Mathieu Kassovitz voulait que l’album soit entièrement constitué autour du scénar de son film. Un projet qu’on disait voué à l’échec. Raté, il a servi de tremplin à une nuée de groupes : Ministère A.M.E.R., Expression Direkt, La Cliqua… Cela dit, entre les embrouilles de pognon, les histoires de pitbulls égorgés et les démêlés avec la justice, certains y ont laissé des plumes. Making-of d’un opus devenu aussi culte que le film.

Reportage : retour à Chanteloup-les-Vignes

En 1993, quand Mathieu Kassovitz jette son dévolu sur Chanteloup-les-Vignes, c’est dans l’une des plus terribles banlieues de France qu’il débarque. Vingt ans après le film qui l’a mise en lumière, nous sommes retournés à La Noé, la cité qui a servi de théâtre au tournage. Et loin du cliché attendu des bâtiments décatis et des cages d’escaliers qui sentent l’urine, c’est au cœur d’un laboratoire en matière de politique de la ville que nous avons atterri.

Crédit Marie-Amélie Tondu

Enquête : Le fait divers qui fait boum

Un jeune flic qui colle une bastos à Vinz vient clore l’épilogue haletant de La Haine. Derrière cette fin fictive se cache un fait divers bien réel, la mort de Makomé M’Bowolé, tué par un policier dans un commissariat du 18ème arrondissement le 6 avril 1993. Une bavure qui ravive la haine anti-flics des jeunes des cités d’Ile-de-France, et qui génère un électrochoc chez un des émeutiers : un certain Mathieu Kassovitz ; qui lance le tournage de La Haine dans la foulée. Retour sur une affaire sordide, et bien réelle celle-là.

Crédit Grégoire Korganow

Reportage : Force et honneur à Téhéran

Quel est le point commun entre l’islam chiite, les arts martiaux, la poésie et la politique ? A priori, aucun. Pourtant, en Iran, le Varzesh-e Pahlavani les rassemble au sein d’une même pratique à la fois musculaire et spirituelle. Ce sport national datant de l’Antiquité, interdit par le Chah dans les années 1970, refait surface depuis le début des années 2000 dans les « maisons de la force ». Jadis défendus aux femmes, aux enfants et aux surtout non-musulmans, ces lieux accueillent aujourd’hui les flashs des touristes Chinois, Coréens et Japonais. Au grand dam de certains Iraniens.

Crédit Antoine Védheilé

DANS LE RÉTRO - André Manoukian, la vraie vie de la nouvelle star

La plus belle tignasse du PAF se livre sur son passé de vendeur d’instruments de musique à Lyon, ses techniques de dragues infructueuses aux États-Unis, son amour pour l’improvisation et son expérience à la Nouvelle Star. Avec un art de la formule inégalable, le poète-musicien en profite pour raconter Bach, Mozart et Beethoven en mixant toute la saveur d’un scénar de film d’époque avec le vocabulaire de notre temps. Définitivement, y en n’a pas deux comme La Manouk.

EXPÉDITION - Les visages de la nuit havanaise

Dans ce dernier volet de notre feuilleton, plongez dans la nuit de la capitale cubaine avec une série photo en immersion dans l’univers de la jeunesse havanaise. Entre les nouveaux clubs, les festivals et les ruelles où il se passe toujours quelque chose, à toutes les heures de la nuit, ces fêtards réclament leur Cuba libre. Avec des glaçons.

DANS L’ATELIER DE - La Jeanne d’Arc des VTC

Comme pas mal de Français en difficulté économique, Isabelle Pioc a décidé de s’engouffrer dans la brèche ouverte par la démocratisation des véhicules de tourisme avec chauffeur. Son objectif : se remettre en selle, mais pas n’importe comment. Car pour cette révoltée du VTC, hors de question de se vendre aux Uber, AlloCab et autres applis similaires.

Crédit Marcello Togni

Et aussi

La rencontre de deux bambins du cinéma, à l’affiche du nouveau Desplechin ; Obama et un rasta qui discutent cannabis en Jamaïque ; des féministes engagées dans la chasse au braconnage en pleine jungle d’Afrique du Sud ; et une punchline impertinente du Républicain Ted Cruz mise en image.
 

Snatch Magazine n° 33, en kiosque 

Crédit Guy Ferrandis